• bandeau_mdlc1
Vous êtes ici :   ACCUEIL » Route de l'Amitié 2013
 
 
Recherche
Recherche
A ne pas manquer !
Nouveautés du site
(depuis 20 jours)
SUR LA ROUTE DE L’AMITIE 2013 !
 
Comme il y a deux ans, un petit récit de notre deuxième route de l’Amitié. Le problème est que c’est justement notre deuxième. Même bateau, même capitaine, même second, même mer, presque même itinéraire … Comment ne pas se répéter ? Et plus question de relater nos étonnements de vieux mousses d’il y a deux ans, d’autant plus qu’entre temps, notre cher capitaine nous a emmenés naviguer en Grèce, et que sans vouloir nous comparer à Ulysse, nous avons quelques îles à notre actif !
 
En y réfléchissant, la route de l’amitié 2013 a été particulière.
 
Les jours de préparation à Audierne ont été chauds ; nous pensons « ardents ». Les dunkerquois ont fait des petits (sur le plan spirituel tout au moins) et grâce à l’atelier chapeau animé par notre Rita nationale, le défilé du dimanche après-midi a vu son effectif multiplié par 5 ou plutôt 6...
 
Cela nous rappelle Pierre Corneille et celui-ci aurait pu écrire ces vers :
 
« Avec Yvon, cette troupe s’avance,
Portant leur clet’che avec assurance,
Les Dunkerquois partirent quarante,
Mais par un prompt renfort,
Ils se virent trois cents
En arrivant au port. »
 
C’est bien certain, dans deux ans, Audierne demande son jumelage avec Dunkerque, et dans quatre, la Bretagne demande son rattachement à la Flandre.
 
Le départ a malgré tout été difficile. C’est sûr qu’on quitte toujours Audierne à regret, et quand le vent et la mer décident que ce n’est pas le moment de partir, on y reste volontiers un jour de plus, avec quand même le cœur serré en pensant à Loctudy, ses langoustines, ses groupes de rock et surtout les amis qui nous y attendaient.
 
Alors nous sommes allés voir l’océan en colère, puis Etienne et Michèle en ont profité pour baptiser leur Emdamajo. On n’a pas cassé la bouteille de champagne sur la coque, on l’a simplement bue ainsi que ses petites sœurs et c’était formidable !
 
Le mardi, comme il fallait naviguer jusqu’à Concarneau, nous sommes arrivés un peu tard pour visiter la ville, mais la réception fut très chaleureuse.
 
A Groix, l’arrivée dans le port a été assez sportive et les bateaux se sont retrouvés encore une fois bien emberlificotés les uns dans les autres. Et le soir nous avons eu le plaisir de retrouver le groupe Kalffa qui animait la soirée.     
 
Puis, jeudi, Lorient, la parade des plus beaux vaisseaux pavoisés, avec à bord des sonneurs de toutes les nations celtiques et toute cette foule sur les quais. C’est le genre d’événement auquel on est fier d’avoir assisté, on pourra dire: « j’y étais » !
 
Le lendemain à Houat, la fatigue se faisant sentir, les conditions d’accostage dans le port étant assez particulières, notre capitaine préféra mouiller près de la grande plage et la soirée se passa tranquillement à bord, loin de la fête et de l’animation.
Pour une fois ….
 
Samedi, dernière escale au Bono que nous n’avions pu voir deux ans auparavant. Sublime petit port, mais ce n’est pas la mer. Nous sommes allés à bord de la Nébuleuse pour fêter l’anniversaire de notre vénérable capitaine. Encore un moment inoubliable qui nous a fait rêver à d’éventuelles croisières sur ce beau voilier.
         
Le lendemain, c’est dimanche et l’épilogue : tout d’abord et là encore, les Dunkerquois se sont déchainés et ont défilé sur le quai Jean Bart. Nous ne pouvions rater cela : un endroit qui rend hommage à notre corsaire. Puis ce fut le dernier repas ensemble avec un très bon groupe de rock et un magnifique feu d’artifice. Pour la première fois de notre vie, nous avons dormi sous un pont et si un jour, il ne pouvait plus y avoir que des SDF comme nous !
 
C’est lundi, déjà. Un couple de bénévoles d’Audierne nous a gentiment reconduits à notre voiture et nous avons laissé nos amis Francis et Stéphanie continuer leurs vacances dans le golfe du Morbihan.
 
La Route de l’Amitié 2013 est terminée. Un grand merci à Bruno, à Yvon et à tous nos copains et amis dunkerquois, tous les autres et René en particulier. Une pensée pour Francis et Stéphanie qui n’aiment pas qu’on les remercie.
 
Mais on parle déjà de la prochaine, en 2015, cela fera vingt ans. Des événements exceptionnels sont déjà envisagés comme la présence d’Askoy II, le méconnu voilier de Jacques Brel.
 
Une dernière phrase pour saluer la présence de marins qui pour des raisons diverses suivent la Route de l’Amitié en automobile. Comme eux, nous envisagerons de choisir cette solution pour la prochaine route et de se retrouver le soir dans les différents ports. Ainsi, cet événement va se trouver encore amplifié et embelli : il se fera par mer et par terre. L’essentiel est que ce soit l’occasion de retrouvailles, de découvertes et de fêtes entre amis.
 
Vive la Route de l’Amitié !
 
Michelle et Jeando

Date de création : 21/10/2013 ¤ 09:38
Catégorie : Chroniques... - Récits...
Page lue 3300 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  547556 visiteurs
  1 visiteur en ligne

  Nombre de membres 210 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
La Lettre des MDLC
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
125 Abonnés